AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Hippolyte Hebert • "On devrait se taire, on dirait moins de conneries."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message

avatar

Inhabitants of Pagford

Dossier
CV:
Rps:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Hippolyte Hebert • "On devrait se taire, on dirait moins de conneries."   Dim 17 Mai - 11:54







Hippolyte Hebert

Feat. Pierre Niney



Nom • Hebert Prénom • Hippolyte Date de naissance • 02/01/1991 Âge • 24 ans Situation • célibataire Orientation • hétéroseuxel Activité • employé de la librairie papeterie "The yellow wheelbarrow" Résidence • Pagfrod Membre du conseil • Non Qualités • Généreux, spontané, bienvaillant... Défauts • Envahissant, (trop) curieux, susceptible... On dit de moi • Je suis un infatigable bavard, épuisant, mais malgré tout bien éduqué. Que je ne suis pas très dégourdis et que, comparé à ma sœur, je ne dois pas faire la fierté de mes parents.

Histoire

« Ahah, Hippolyte Hebert ? Tes parents se seraient pas un peu foutu de ta gueule ? ». Vous ne serez pas les premiers à faire cette remarque, ni les derniers. Hippolyte s'est toujours demandé pourquoi sa mère l'avait baptisé de cette manière, que diable lui avait-il fait endurer pour qu'elle lui donne ce nom et qu'il en paye les conséquences jusqu'à la fin de ses jours ? Oui, pour une raison qui dépasse tout entendement, il maudissait son prénom et les remarques qu'il se coltinait sur le propos avec. Passé ce détail, Hippolyte naît dans la petite clinique aux abords de Pagford, à sa naissance on formule trois souhaits : il aura les yeux de sa mère, la force de son paternel, et il sera doué, évidemment ! Seul le premier sera réellement exaucé...

Le garçon poussa son premier cri au milieu d'une journée d'hiver particulièrement rude, un peu plus tôt que ce qui était prévu. Grand bébé et pas vraiment épais, il gardera ces caractéristiques de naissances toute sa vie. Il était alors entouré de ses deux parents, Victorin, Normand de son état, un grand homme au visage barbu et doux dont le regard était cadré par d'épaisse lunette ronde, Cathy, son Anglaise de mère, une femme assez rigide au rire pincé mais très protectrice, et d'une grande sœur, la belle Beatrice, petite fierté de la famille qu'on inscrivit le plus tôt possible dans un conservatoire et qui se révéla avoir un don certain pour la mesure de la musique. Tout ce beau monde avait une petite maison, pas forcément ce qu'il y a de plus chic, mais assez confortable dans le fond. Que rajouter de plus ? Son enfance se déroula comme tant d'autres, on l'inscrivit lui aussi au conservatoire, on voulait un deuxième musicien dans la famille, mais il ne semblait pas réussir à se plier aussi docilement à la rigidité de l'enseignement au grand damne de ses parents, le piano n'était pas forcément l'instrument de prédilection du petit Hippolyte... Même en cours, il ne brillait pas, tout le contraire de sa sœur, pourtant, il n'y eut jamais de concurrence entre ces deux-là, ni d'amour fusionnel. Non, ils se contentaient de jouer le rôle de « la grande sœur et du petit frère » comme distribué.

Enfance banale dans une ville banale et une famille banale. Point à la ligne.

S'il a trimbalé des remarques sur son prénom, il en a aussi encaissé par mal sur son physique. Hippolyte a toujours été rachitique, une simple poignée de main semblerait pouvoir avoir raison de lui, un coup de vent et le voilà dans les airs. Sa taille plus que fine est d'ailleurs d'autant plus critique et souligné par le fait qu'il est grand, très grand. Au collège il dépassait tous ses petits camarades. Son visage jugé d'atypique par tous, n'arrangeait rien. Surnommé "le Normand" par ses camarades, on l'a toujours considéré comme un étranger, même en étant natif de Pagford.

Hippolyte traverse la vie sans vraiment la vivre pleinement, il se balade sans vraiment réfléchir, se pose certes une multitude de questions mais a conscience de ne pas profiter pleinement de ce qui l’entoure. Il a pourtant rêvé d’escapade et a désiré longtemps quitter la ville pour faire sa vie ailleurs, échappé à un chemin tout tracé et enfin fuir un quotidien ennuyant. Mais il semblerait que le destin en ait voulu autrement, ou du moins c’est ce qu’il se dit pour ne pas s’avouer qu’il a tout simplement cruellement manqué de volonté.

Après s’être engagé dans des études littéraires, Hippolyte poursuit dans cette voie et trouve à l’issue de sa scolarité un travail dans la petite librairie papetier de la ville. Loin de lui déplaire, ce boulot lui permet un peu d’évasions puisque, rarement occupé, il passe sa vie plongée dans les livres à rêver de la vie des autres plutôt que de trouver une saveur à la sienne. C’est un schéma qui pour l’heure lui convient.



Derrière l'écran

Bonjour, je m'appelle Nastia , j'ai 24 ans , j'habite en Haut de Seine  et je suis une madame . J'ai découvert le forum en le (re)construisant. Sinon, j'aimerai ajouter que je suis bien heureuse que le forum soit de retour !


© the casual vacancy - yellowtardis


_________________
    On devrait se taire.

    Il faudrait tout redéployer pour retrouver l’enchantement d’avant. Parce qu’il y avait bien un enchantement, pas vrai ? Je veux dire, ça ne peut pas être ça la vie : avoir mal et s’habituer à avoir mal ? Gérer l’ennui perpétuel, le manque d’enthousiasme. Je veux dire comment ils font les autres ? Ou bien si c’est ça, moi je ne sais pas si je suis capable ©️endlesslove


Dernière édition par Hippolyte Hebert le Lun 8 Juin - 19:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hippolyte Hebert • "On devrait se taire, on dirait moins de conneries."   Mar 19 Mai - 21:04

MA BICHE trop heureuse de retrouver cette bouille et ce personnage

_________________

Les femmes ont à leur disposition deux armes terribles, les fards et les larmes, heureusement pour les hommes elles ne peuvent pas s'en servir en même temps. MM
SI TU ME FUIS JE TE SUIS ! © PUMPKIN.

Revenir en haut Aller en bas
 

Hippolyte Hebert • "On devrait se taire, on dirait moins de conneries."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» empire planétaire
» [Infos]Empire planétaire.
» Evolution du cours monétaire international
» assaut planétaire
» 1500pts Défenseur à Assaut Planétaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The casual vacancy :: Bienvenue à Statton :: Dossier d'admission :: Dossier validés-
Membre du mois

Jack o'Benrose