AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Alan J. Powell ▬ At your service

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message

avatar

Inhabitants of Pagford

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Alan J. Powell ▬ At your service   Ven 5 Juin - 12:04







Alan (James) Powell

Feat. Keno Weidner



Nom • Powell Prénom • Alan Date de naissance • 23/05/1988 Age • 27 ans Situation • Veuf Orientation • Hétérosexuel Activité • Secrétaire Résidence • Pagford Membre du conseil • Non Qualités • Social / Mature / Persévérant Défauts • Grossier / Perfectionniste / En deuil On dit de moi • Que mon physique est trompeur.

Histoire

La famille Powell est une famille typique de Porthmadog. Installée sur ces terres depuis des générations, travaillant pour la ville, surtout dans des métiers manuels, pas vraiment des intellectuels mais des amoureux de leurs racines et de leur si belle région classée parc naturel. Les Powell est une lignée à majorité masculine, les filles sont la plus part du temps des pièces rapportées, on ne fait pas de grandes études et on ne compte pas parmi les hauts dignitaires de Porthmadog, mais on n’en est pas moins respecté. Et Alan n’a pas échappé à la tradition familiale. Six enfants dans une décennie et six garçons. Alan a pointé le bout de son nez après ses deux grands frères Afran et Amon et avant les jumeaux Anaw et Andreas et le petit dernier, Arvel. Oui, c’est aussi une autre tradition établie chez les Powell, chaque enfant d’une même fratrie doit avoir un prénom commençant par la même lettre. Autant dire que l’affirmation personnelle peut être un poil compliquée dans cette communauté. Et pourtant il y a tout l’amour et l’équilibre nécessaires pour s’épanouir. Quel gamin ne rêve pas de parcourir les plages, l’océan ou les bois après les cours et d’y être encouragé par ses parents qui ne mettent aucune pression pour une réussite scolaire car ils savent qu’il y a quatre-vingt pourcent de chance que leur enfant finisse par travailler pour sa ville ou sa nature, alors autant qu’il la connaisse le plus possible. Et très rapidement, les gosses de Porthmadog apprennent à manier un gouvernail, connaissent les marées sur le bout des doigts, maitrisent l’allumage d’un feu de camp pour une nuit à la belle étoile avec son sac de couchage. Oui, on ne peut pas dire qu’Alan ait eu l’enfance et l’adolescence les plus difficiles qu’il soit.

Alors qu’Afran et Amon se sont immédiatement tournés vers la vie aquatique, Alan pas vraiment élève assidu, ni même doué, a préféré rester sur les terres et a doucement trouvé une place sur des chantiers divers. Le bois et les constructions attiraient plus son attention et ses capacités que le recensement des poissons ou la mensuration des huîtres. Ca ne le dérangeait pas non plus de passer du temps avec ses jeunes frères et participait plus à leurs activités que les deux ainés. Dès l’âge de seize ans, sa formation manuelle ainsi que ses tatouages se sont progressivement développés, faisant étrangement contraster son corps avec sa personnalité. Il était vrai qu’Alan était amateur d’alcool, de cigarettes, de virées nocturnes et tardives mais ça ne faisait en aucun cas de lui un mauvais garçon qui se trouvait impliqué dans de sombres histoires.  Alan avait dix-huit ans quand il a rencontré Cathy par l’intermédiaire d’Afran. Ça a été le coup de foudre immédiat pour le jeune homme. Cathy était une pure beauté, une jeune femme étonnement douée, qui n’était pas originaire de Porthmadog mais qui l’avait choisie comme terre d’adoption après être tombée amoureuse de Snowdonia. Cathy était une passionnée de la mer et elle travaillait au sein de la même équipe qu’Afran. Mais Cathy était son aînée de cinq ans et à leur rencontre, elle ne vit en Alan que le petit frère sympathique de son coéquipier. Cela aura pris quatre années avant qu’elle ne tombe dans ses bras et après cela, à peine quelques mois pour qu’elle emménage chez les Powell. Il n’est pas rare dans ces régions que les jeunes couples, voire même des moins jeunes, vivent avec les parents paternels et la cohabitation se passait bien. Jusqu’à ce que le boss d’Alan l’appelle en pleine matinée pour lui annoncer que Cathy avait été transportée à l’hôpital pour de fortes douleurs abdominales. Ils apprirent avec étonnement que la jeune femme venait de subir une fausse couche suite à d’importants efforts. Cathy ne s’était pas doutée de sa grossesse, encore très récente et n’en fut pas trop marquée. Mais cela commença à leur faire penser à leur vie de famille. Alan avait toujours souhaité avoir des enfants et le fait d’avoir quelque part touché du doigt cette paternité lui donna des ailes et avec l’accord de Cathy, ils décidèrent de remettre ça pour de bon, en pleine conscience.

[...]


Angelina fut donc vite détectée et prévue pour mai 2014. Et dès cet instant, Alan n’eut autre penser que celle de partir de Porthmadog. Statton fut trouvée, deux trois discussions un peu houleuses eurent lieu avec Cathy, mais très vite réglées. Celles avec ses parents un peu moins. C'est bien beau la vie au grand air, entouré par toute la famille mais quand on a un bébé en route et pas de super moyens, il est peut-être temps de quitter le domaine familial. Ce n'est sûrement pas ce qui convenait le mieux à Cathy mais il fallait se rendre à l'évidence, une grossesse loin des tentations de Snowdonia était préférable au vu de sa première fausse couche. Angelina était voulue et attendue, prendre un tel risque était impensable pour Alan. Et devenir père lui donnait une fierté mal placée qui lui disait de partir de Porthmadog et d'entretenir lui-même sa petite famille alors que les qualifications lui manquaient et qu'il aurait été plus aisé de trouver une place dans son berceau natal.
Alan ne sait toujours pas à quoi il doit son recrutement mais la réponse positive de Statton lui sembla être la meilleure solution pour l'avenir. Sa future paternité lui donnait des ailes pour être entouré de gosses et puis, les gamins, ça lui connaissait bien. Pagford et sa flore offrirait la possibilité à Cathy de continuer certains de ses loisirs et Angelina ne serait pas trop perdue en allant en vacances chez ses grand-parents si elle ne grandissait pas dans une grande métropole.
Bon, la vieille maison qu'ils avaient trouvé dans leurs moyens demanderait pas mal de boulot, mais ça, il savait faire.

Et pour la rentrée 2013, il devint un secrétaire au physique atypique d’un établissement qui ne l’était pas moins. Angelina montra son nez comme prévu en mai, une quinzaine de jours avant les vingt-six ans d’Alan, le comblant instantanément. Pourtant, un mois plus tard, Cathy fut appelée en renfort urgemment  par Afran car l’un des clans de dauphins qu’ils étudiaient depuis des mois semblaient avoir déserté les côtes depuis quelques jours. L’appel de la mer fut trop fort pour Cathy, et après avoir assuré à Alan qu’elle serait de retour dans quelques jours, elle retourna à Porthmadog. Trois jours après, Alan décrochait le téléphone pour entendre sa mère, la voix pleine de sanglots, lui annoncer que le bateau de l’équipage avait été retrouvé coulant au large, sans aucune trace des occupants.  Alan ne se formalisa pas des conditions de l’accident, tout ce qu’il savait c’est qu’il venait de perdre un frère. Et l’amour de sa vie. La mère de sa fille.

[...]

La mort de Cathy et d'Afran date maintenant d'un an et Alan est loin d'avoir fait son deuil. Il s'est vite ressaisi pour assurer une vie décente à Angelina mais il est hanté par le souvenir de sa femme et n'en a regardé, touché aucune autre depuis. Sa mère l'a supplié de revenir à Porthmadog avec Angelina mais sa peine l'a étrangement fait rester à Statton, loin de ces terres qui lui avaient pris amour et frère. Les gens de Pagford se sont pourtant demandés si la mort de Charles n'allait quand même pas poussé ce jeune père célibataire à trouver une autre place avant qu'une guerre ne commence pour la sauvegarde du château.
Mais comme au décès de sa femme, Alan n'a pas bougé. Il considère cette ville comme son pansement, la ville natale d'Angelina et ne compte pas laisser derrière lui ses collègues, tous ses gosses et l'héritage de Charles.


Derrière l'écran

Bonjour, je m'appelle Go' , j'ai 25 ans , j'habite en studio  et je suis une fille . J'ai découvert le forum en y était déjà. Sinon, j'aimerai ajouter que après ça, c'est finit !


© the casual vacancy - yellowtardis



Dernière édition par Alan J. Powell le Sam 6 Juin - 10:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Alan J. Powell ▬ At your service   Ven 5 Juin - 13:07

Barbuuuu bonne rédaction de fichou !!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Alan J. Powell ▬ At your service   Sam 6 Juin - 10:41

Fiche terminée !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of The field

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Alan J. Powell ▬ At your service   Sam 6 Juin - 11:05

Alanuuus

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Alan J. Powell ▬ At your service   Sam 6 Juin - 20:41

Alan
J'aime tellement ce personnage je suis contente que tu l'ai gardé

_________________
IRISH COFFEE
I'm not a super hero, and sometimes I feel like I'm just here for save the apparence (⚡️) Sullivan O'Breaden

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford

Dossier
CV:
Rps:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Alan J. Powell ▬ At your service   Lun 8 Juin - 19:29

Alan Alan Alan !
Je valide ta fiche de suite, qu'est ce que ça fait plaisir de le retrouver

_________________
    On devrait se taire.

    Il faudrait tout redéployer pour retrouver l’enchantement d’avant. Parce qu’il y avait bien un enchantement, pas vrai ? Je veux dire, ça ne peut pas être ça la vie : avoir mal et s’habituer à avoir mal ? Gérer l’ennui perpétuel, le manque d’enthousiasme. Je veux dire comment ils font les autres ? Ou bien si c’est ça, moi je ne sais pas si je suis capable ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Alan J. Powell ▬ At your service   


Revenir en haut Aller en bas
 

Alan J. Powell ▬ At your service

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ! Service de Peinture !
» Simple API Utility & Weather Service
» PS3: Nouveau service VIDZONE
» [Marketing] Cali Flash Service
» [Vend] Service de Peinture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The casual vacancy :: Bienvenue à Statton :: Dossier d'admission :: Dossier validés-
Membre du mois

Jack o'Benrose