AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I don't care, I love It ( Jackounet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message

avatar

Inhabitants of The field

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I don't care, I love It ( Jackounet)   Dim 30 Aoû - 18:33


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

Cela faisait un an que j'étais arrivé ici, et je n'arrivais toujours pas à apprécier cette ville. Rien à voir avec l'ambiance de celle que j'avais quitté pour faire plaisir à mon père. Pagford sentait trop l'hypocrisie et le commérage mais je n'avais pas le choix de m'y rendre pour acheter de quoi remplir mon frigo et remplir ma bibliothèque personnelle qui s'entassait dans un coin de ma chambre.
La fameuse librairie "The yellow wheelbarrow" ne vendait même pas l'une de mes lectures favorites. Vraiment, qui ne vendait pas des livres de cul à notre époque ? De toute manière le vendeur avait bien trouvé sa place, vu comment il était coincé. Un petit moment d'amusement que j'avais eu en cherchant à le provoquer.

Et puis l'une de mes connaissances m'avait parlé d'une autre librairie qui avait ouvert ses portes il n'y a pas longtemps. Il y avait même une partie où était vendue des antiquités. Comme je n'avais rien de prévue aujourd'hui et que le temps était clément, j'avais décidé de m'y rendre. Je lisais l'écriteau : "Jack's Antique shop & Library". Beaucoup moins fantaisiste que l'autre libraire bourgeoise qui était allé chercher son inspiration dans une brouette.

Je laissais tomber ma cigarette sur le sol avant de l'écraser avec mon pied. J'entrais dans le bâtiment, l'odeur des livres et du vieux me sauta aux narines. Bien loin de l'odeur des produits d'entretiens. Les mains dans les poches, je m'approchais d'un vieil homme, qui bien sans doute proche de la cinquantaine dégageait quelque chose de classe et d’intrigant.

- B'jour, vous avez des livres érotiques ?

J'avais la flemme de chercher, et il était là pour ça non ? Je n'avais pas non plus à cacher mes goûts, j'en avais aucune honte.

copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Dim 6 Sep - 15:21

Mon réveil sonne, une journée de plus à vivre dans ce village.

Sans grande conviction, je m'assieds dans mon lit. Mon dos me fait mal. Le temps qui passe ne fait pas que des merveilles, surtout à mon corps. Aujourd'hui je reçois de nouveaux articles, mieux vaut que je ne traine pas.

Le chemin qui mène à ma boutique n'est pas très long, j'ai trouvé un raccourci depuis le temps que je me promène par ici. Il fait beau aujourd'hui, dommage, j'espère qu'il pleuvra bientôt. Les rues sont désertes, j'apprécie le silence qui accompagne le matin.

Mes colis sont arrivés, je remercie mentalement le facteur de cette ville auquel j'ai donné les clefs du petit local adjacent. Je n'aime pas les gens, ou, je ne les aime plus. Difficile à dire. Le passé m'est flou par moment et j'ai l'impression de vivre hors du temps. Au moins, il l'a compris et me permets de vivre dans ma quasi-solitude en paix.

Pourquoi ai-je donc repris cette boutique ? Cette question tourne dans ma tête pendant que je range les différents objets à leur nouvelle place. Ces objets d'un autre temps m'apaisent, me rendent confiant. Peut-être est-ce à cause de Sweety si j'ai voulu reprendre les affaires, peut-être était-ce un moyen pour moi de ne pas la perdre ?

Réfléchir me donne mal à la tête et l'envie de vomir, il faut que je me change les idées.

La cloche de l'entrée retentie dans la boutique, de mon poste je me relève et observe le nouvel arrivant. Une trentaine d'années, l'air décontracté dans sa manière d'être et dans ses vêtements. Est-ce là encore un de ces adules qui refuse de grandir, qui refuse leur responsabilité ? Cela, je ne saurais le dire. Alors qu'il s'approche de moi d'un pas assuré, mon petit rituel intérieur commence, qu'est-ce qu'il pourrait bien vouloir ?

- B'jour, vous avez des livres érotiques ?

Sérieusement ? Si je m'y attendais à celle-là ! Je hausse un sourcil et acquiesce d'un sourire commercial bien vite remplacé par ma voix.

- Bonjour à vous aussi, Monsieur ?

Je possède effectivement des livres et des journaux érotiques... Qu'est-ce qui pourrait donc vous faire plaisir ?


Sa franchise était soit marrante, soit navrante. J'imaginais déjà quel plaisir je pourrais tirer d'un homme pareil, voyons voir jusqu'où irait la bêtise humaine. Des livres érotiques, j'en possédais et certains, des plus anciens.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of The field

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Mar 8 Sep - 18:45


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

Ma question lui fait hausser les sourcils. Je suis vraiment tombé dans une ville de coincé pour que ça les étonne à ce point qu'on lise ce genre de chose ? Ma vie londonienne me paraissait bien lointaine. Il finit par me saluer et me demande mon nom.

- Appelez moi Yann

Il a pas besoin de savoir le reste, je suis pas venue ici pour un dating. Enfin ça se faisait partout ce genre de chose mais à la base je venais pour chercher de la lecture. Lecture que possède cette libraire et je ne peux m'empêcher de sourire de soulagement.

- Vous me sauvez la vie, parce que franchement, j'ai du mal à en trouver dans ce trou à rats

Pour le reste, je n'avais pas franchement chercher un livre en particuliers. Je prenais ce qui me passait sous la main d'intéressant.

- J'ai aucune idée de l'ouvrage mais vous devez avoir des idées avec votre expérience

Je venais bien de sous entendre qu'il était vieux, mais pas de façon insultante. Il était bien conservé même si en vérité j'ignorais son âge. Il avait cependant rien perdu de son sex-appeal. Et je n'avais rien contre les personnes plus âgés que moi, ça m'étais déjà arrivé de partager autre chose qu'une discussion avec eux. Il y avait en plus pas grand chose à béqueter à Pagford, et je ne voulais pas toucher à mes élèves, bien que cela ne m'empêchait pas de me rincer l'oeil - ou de m'amuser avec les plus effarouchés.

copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Jeu 10 Sep - 22:24


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

Sa réponse mit du temps à venir, comme s'il n'était pas à l'aise avec la question. Je soupire dès lors intérieurement, ce n'est qu'un nom que le lui demande. Dans un petit bourg comme celui-ci, j'ai pu constater que c'était la coutume. Il est probable que tout comme moi, il ne soit pas originaire d'ici.

- Appelez-moi Yann

Ainsi, ce petit a un nom. Yann, le même nom que le frère de ma Sweetie. Un instant, je suis troublé intérieurement, un instant, je repense à mon passé. Cela faisait bien une année depuis qu'une telle chose s'était produite.

- Vous me sauvez la vie, parce que franchement, j'ai du mal à en trouver dans ce trou à rats

Mon malaise se dissipe aussi vite qu'il est arrivé. Heureusement que ce jeune homme semble absorbé à l'idée de trouver des revues érotiques. Je n'aime pas l'idée que l'on puisse voir en moi mes émotions, je suis un homme. De la cinquantaine qui plus est.


- J'ai aucune idée de l'ouvrage mais vous devez avoir des idées avec votre expérience

J'acquiesce d'un hochement de tête distinct et me retourne tranquillement. Lorsque je ne suis plus face à lui, je m'autorise un petit sourire. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai envie de sourire. Je crois que c'est lui. Avec ses aires d'adulte-adolescent, de fausse brute. Peut-être est-ce son prénom aussi, une vague du passé dans mon avenir naissant. Je secoue ma tête et murmure de manière quasi-inaudible.

" Mamamia, qu'ai-je donc fait pour mériter cela ? "

Au fond de ma librairie se trouve un petit casier vert, c'est Sweetie qui l'avait repeinte la première année de notre mariage. Une petite fleur blanche est également présente sur le côté gauche de la boîte. Quelle drôle d'idée d'y avoir rangé les pornos ? Je soupire de moi-même, aujourd'hui, je me pose beaucoup trop de questions...

Je reviens vers le jeune homme et lui présente deux magasines et un livre. Je ne sais pas ce qui m'a pris, mais c'est en les lui montrant que je me rends compte de mon '' erreur ''. Ainsi, exposé sur ma table se trouve respectivement un magasine gay, un livre illustré sur différente pratique hétérosexuel au cours des derniers siècles et un magasine bi. Décidant de ne pas en faire cas, outre mesure, je les lui présente sans trop de détail.

- Est-ce qu'un de ces exemplaires vous semble adapté à vos envies ?


copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of The field

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Dim 13 Sep - 20:49


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

O'Benrose murmura quelque chose mais il l'avait dit tellement bas que je n'avais pas saisie. J'espèrais pour lui qu'il n'était pas en train de me casser du sucre le dos sinon il allait le regretter. Je détestais que l'on parle sur quelqu'un, encore moins sur moi. Du moins si c'était négatifs.
Le libraire alla dans le fond de la boutique, se servant dans un casier vert avec une fleur immonde peinte dessus. Il avait vraiment des goûts bizarres. D'ailleurs ça n'avait rien à voir avec le reste de la décoration...peut être un souvenir important ? Il revint vers moi, me présentant trois lectures. Un rictus étire mes lèvres quand je lis les titres. Sérieusement ? Je ne sais pas pour qui O'Benrose m'a pris mais là franchement, j'avais envie de rire. Finalement mieux valait ne rien proposer que ces choses ridicules.
Il me demanda quand même si je trouvais mon bonheur dans ces ouvrages. Je m'emparai du magazine gay, le feuilletant rapidement avant de lever les yeux vers le libraire.

- Absolument pas.

Je m'avançais vers lui, un sourire au coin de mes lèvres.

- Je ne suis pas venue jusqu'ici pour que l'on me propose trois ouvrages sans aucun intérêt...Ce que je veux c'est de la passion, de la sensualité, de la brutalité, du sexe à l'état pure...et si vous ne pouvez pas me trouver ça, je devrais le chercher moi-même...

Articulais je, plaquant le magazine que j'avais pris, contre O'Benrose. Insinuation douteuse, il pouvait penser ce qu'il voulait. Je pouvais essayer de faire une lecture avec lui, ou bien fouiller dans son magasin pour trouver ce que je suis venue chercher. Il n'y a vraiment aucune libraire digne de ce nom dans cette ville de merde ?


copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Jeu 24 Sep - 13:21


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

Quel toupet !

Dans toute ma vie, jamais encore un client ne s'était permis autant de familiarité à mon égard. Surtout dès la première rencontre. Soit ! S'il voulait se comporter de la sorte, cela ne sera pas sans conséquence ! Et puis, que voulait-il donc me prouver en agissant ainsi ? Avec des paroles salaces qui plus est ! Mon visage avait beau être de marbre, mon self-contrôle commença à s'en aller lorsqu'il posa sur moi presque avec violence le magazine.

Quel toupet ma parole !

D'une voix froide je lui demande de m'attendre et repartis vers la réserve. Que donc croit-il ! Ma librairie est plus que complète ! Qu'il ose insinué que je ne suis pas capable de m'occuper d'un client, cela me met hors de moi. Ainsi, au lieu de me déplacer vers ce fameux casier, je me dirige vers l’entrepôt. Je souris intérieurement à sa réaction futur car là, caché entre deux box, se trouve un colis que jamais je n'ai rangé.

Ce colis, cela va faire bien six mois que je l'ai sans jamais en avoir fait quelque chose. C'est une sorte de cadeau de fidélité que j'avais reçu lorsque j'avais commencé à faire quelques commandes chez un revendeur de livre, de DVDs et magazine érotique en tout genre. Je me souviens l'avoir ouvert et refermé presque aussitôt. Ma pudeur en avait pris un coup.

Fier de moi, je reviens dans la boutique avec cet énorme colis qui ma foi, est bien lourd, même pour moi. Avec un regard quasiment haineux, je le lâche à quelques petits centimètres de ses pieds.

- Voilà cher '' Client '', je pense qu'à présent, vous devriez trouver votre bonheur. Au plaisir de vous servir... Bien évidemment...

Cette phrase sort de ma bouche avec tant d’agacement que je me surprends moi-même, cela faisait longtemps que cela n'était pas arrivé. Je l'observe et cette fois-ci, sourit sans me cacher. Si cela ne lui boucle pas le clapet, je crois que je l'applaudis. Car là-dedans, il y a plus que de l'érotisme '' niais ''. Là-dedans, il y a du BDSM plus que hard, de la scatophile, de la zoophilie et bien d'autre chose que mon dieu, jamais je n'aurais décemment acheté.


copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of The field

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Sam 26 Sep - 16:58


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

La provocation ça avait toujours eu du bon. Si en étant sympa je ne pouvais pas obtenir ce que je voulais je devais passer au plan B. Le libraire n'avait pas eu l'air d'apprécier mon comportement et m'avait demandé de l'attendre là. Je me demandais ce qu'il allait faire. Sortir d'autres conneries de son chapeau ? Si il avait rien pour répondre à mes attentes autant qu'il le dise tout de suite. J'avais vraiment l'impression de perdre mon temps dans cette boutique même si c'était drôle de voir les réactions du vieil homme.
Ce dernier finit par revenir avec un carton dans les mains qui a l'air trop lourd pour son maigre corps. Si je pensais qu'il allait le poser sur la table, je me trompais lourdement. Ce con le laisse tomber à mes pieds, et il aurait mieux valut que que ça ne soit SUR mes pieds pour sa survie.

- Le service il est clairement à revoir

Répliquais je avant de me baisser pour prendre le carton et le poser moi-même sur la table puisque Jack ne s'était pas pris l'effort de le faire. Et le sourire qu'il a sur son visage, en plus d'être sexy, m'agace. Il doit être fier de sa trouvaille et curieux, je finis par ouvrir le carton.
Le vieux cachait quand même bien son jeu, il y avait toutes sortes de pratiques sexuelles dans ce carton. Mais bon, je n'étais pas vraiment fan de la scatophilie ni de la zoophilie. Ma vie luxuriante à Londres, n'avait pas été que arc-en-ciel et poney. Fallait bien un peu de piment.

- Ce n'est pas très sympathique de garder ces trésors pour vous ! Vous les avez vu combien de fois ?

Jamais, je me doutais bien. Mais je voulais effacer son sourire avant que me vienne l'idée de le faire moi-même. Je sortais un DVD à la jaquette assez éloquente pour savoir de quoi ça parlait. " Passe moi la corde au cou".Le SM dans toute sa splendeur. Comme si il s'agissait d'un tableau  je le montrais à Jack.

- Celui-là, il est bien ?

copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Dim 27 Sep - 13:45


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

Sa remarque avait beau être pertinente dans l'instant, je dois avouer que je n'en avais cure.

Oui, le service pourrait hypothétiquement être à revoir, mais seulement avec lui. Je me rends bien compte que jamais encore je n'avais autant perdu mon sang froid avec un client. Et cela, au cours de ma carrière entière. Je suis las, je pense que je me fais vieux. Peut-être est-ce à cela que ressemblent les jeunes de nos jours...

Je me surprends à le détailler. Depuis qu'il est entré, je ne me suis permis qu'un regard superficiel sur sa personne. Là, je le ne vois plus, je l'observe. Son visage, ses cheveux, ses yeux, sa bouche qui bouge lorsqu'il me parle à nouveau et sa mâchoire.

Lorsqu'il a fini de parler, je suis troublé. Non pas par sa question mais, plutôt à cause de ce qui vient de se passer dans ma tête. Il me faut quelques secondes pour lui répondre et je remercie mes années d'expériences dans le domaine qui m'ont permis de garder mon sourire sans en faiblir pendant tout ce laps de temps.

- Écoutez, Yann, je pense que je n'ai pas à répondre à ce genre de question.

Je ne me vois pas lui avouer clairement que je n'en jamais jamais vu. Pourquoi ? Cela reste et restera probablement un mystère. Je me sens bête. Pourquoi donc le lui cacher ? Je suis las, vraiment las, de cette situation si étrange. Je devrais l'applaudir comme je me l'étais promis mais, je suis fatigué de cette mascarade.

Alors, pour une fois, une toute petite fois dans ma vie, je m'autorise à sourire réellement, je m'autorise à faire tomber un pan de mon masque. Je lui souris, parce que ce serait mentir de dire qu'il ne lui est pas destiné. Oui, je lui souris et quelque chose se passe, un petit rien, un picotement dans mon coeur, un instant hors du temps. Je repense à ma femme, à son sourire et en cet instant, je suis en paix.

L'instant s'en va, il ne reste devant moi que cet homme. Son regard posé sur moi, un DVD maintenu en l'air devant mon nez et une question qui pointe sur ses lèvres. Cette scène est belle, chaude presque, quoi que très comique vu de l'extérieur. Je l'écoute et suis sceptique. Cette fois-ci, mentir ne serait pas une option. Je ne peux me permettre de vendre un DVD de mauvais qualité sous aucun prétexte.

La jaquette est très... éloquente, ils n'ont même pas pris la peine de censurer quoi que ce soit. S'il savait que cela fait plus de 4 ans que le sexe ne fait plus du tout parti de ma vie, peut-être bien qu'il arrêterait ses questions et ses insinuations douteuses...

- Je n'en ai pas la moindre idée. Je suis navré de ne pas pouvoir vous en dire plus malheureusement, je ne me suis jamais renseigné à son sujet.

Voilà qui est franc, pour autant, la phrase qui suivit, je ne l'ai pas décemment choisi, elle est sortie toute seule. Doucement mais malheureusement pas assez pour qu'il ne l'entende pas.

- ... Il faut dire que l'envie manquait ...

La honte ne finira-t-elle donc jamais de s'abattre sur moi ? Afin de ne pas laisser trop de temps au client pour comprendre ce que cette phrase insinuait, je me dépêche d'ajouter.

- Ce que je vous propose Yann, c'est de prendre un DVD et s'il ne vous convient pas, vous pourrez venir me le ramener. Dans ce cas, vous aurez le loisir d'en choisir un autre, gratuitement bien entendu.

Gratuitement ? Je ne savais pas moi-même que je faisais des choses de manière gratuite... Pour sûr, il ne va probablement pas s'en priver. Dans quel situation me suis-je mis ?

copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of The field

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Dim 27 Sep - 19:13


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

Je sens ses yeux me détailler. Et loin d'en être gêné, après tout j'ai l'habitude que l'on me dévisage. Entre le coureur, le prof de sport sadique et le bisexuel, j'avais une super étiquette sur le front. Regardez moi je suis un phénomène de foire - ou plutôt de Pagford. Mais Jack ne me connaissait pas, je n'étais qu'un client chiant pour lui, venue le sortie de sa monotonie de vieux libraire, et ça c'était rigolo. Faire chier le monde, c'était aussi un domaine dans lequel j'aimais m'adonner.
Il met quelques secondes pour me répondre, un temps trop long qui fait perdre la splendeur dans sa réplique qui aurait voulu sans doute se montrer autoritaire.

- Comme vous voulez, Jack

Il use mon prénom, je fais de même. Retour de boomerang. Si c'était drôle de mettre mal à l'aise le petit jeune de l'autre libraire, c'est aussi amusant de jouer avec le vieux de celle là. J'avais compris que le sexe et tout ça c'était clairement pas son truc, et lui montrait sans aucune retenue un DVD pioché dans le carton. Lui demandant, comme si il l'avais déjà vue, son avis. Avouant enfin son impuissance, Jack s'excusa de ne pas pouvoir me renseigner, rajoutant une phrase qui me fit froncer les sourcils. L'envie ? L'envie de quoi ? Il ne me laissait cependant pas le temps de poser de questions, me proposant de revenir rendre le DVD si il ne me plaisait pas. J'étais encore plus surpris, par l'offre gratuite.

- Manifestement ce carton allait continuer de prendre la poussière si je n'était pas arrivé

Exposais je tel un super héros avant de rajouter.

- Je vais vous sauver la vie et prendre le tout, je ne pense pas que vous rencontrerez un autre client comme moi

Ca serait ma B.A. de la journée et j'aurai pleins de DVD en avance - et ce qui ne me donnait pas envie je le distribuerai à mes élèves pour les cultiver un peu. J'étais vraiment un mec trop sympa parfois.

copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Dim 27 Sep - 20:15


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

C'est étrange.

Je ne sais pas pourquoi mais, mon prénom sortit de sa bouche produit un effet étrange sur mon corps. Un frisson. Je n'en fais pas cas, peut-être est-ce parce que personne ne m'appelle Jack depuis longtemps. Là, le doute s'installe. Ce n'est pas vrai, Mary-Jane m'appelle également Jack, enfin, Monsieur Jack mais n'est-ce pas la même chose ?

Ce qui est encore plus perturbant, c'est ce qu'il me dit après. Comment pouvait-il savoir que ce qui était dans ce carton n'était jamais vendu ? N'y a-t-il pas d'autre jeune ici qui pourrait en vouloir ? Je le regarde et attend la suite très sceptiquement. Va-t-il, oui ou non, profiter de ma faiblesse passagère et accepter mon offre oh combien stupide ?

La bouche m'en tombe, littéralement... Cet homme vient-il vraiment de me proposer de tout acheter ? Mais... Il y en a pour une fortune là-dedans ! Je doute très fortement qu'il aie de quoi tout m'acheter et cela même si je les revendais au prix le plus bas. Mes sourcils se lèvent d'incompréhension devant ce geste plus stupide que réfléchi selon moi.

Soit. J'acquiesce de la tête et soulève le carton jusqu'à la caisse. Je lui lance un regard de dernière chance et commence donc à typer tous les articles. Les minutes passes et le silence se fait pesant. Arrive enfin le dernier article et le total qui s'affiche devant mes yeux est franchement affriolant. Pas loin de 500 Euro... En même temps, à la vue des 63 articles présents, ce prix n'est pas si étonnant, il est très faible même. Une moyenne de 8 Euro par article.

J'hésite presque à diviser par deux voir trois la somme... Mais quelle excuse pourrais-je trouver ? Ce n'est même pas un client fréquent. Sceptique de la suite, je lui annonce le prix d'une voix qui se veut monocorde. J'ai de la peine à parler, je ne comprends pas pourquoi, serais-je mal à l'aise ? En y prêtant plus attention, je me rends compte que j'ai chaud, plus chaud qu'avant.

- Le prix est de 503 Euros... Êtes-vous sûr de vouloir vraiment tout acheter ?

Je crois être clairement mal à l'aise, la tête me tourne presque. Je le quitte du regard un instant tout en m'excusant et me dirige vers l'arrière de la boutique. Je me serre un grand verre d'eau et m'appuie quelques secondes sur le lavabo. Lorsque je relève la tête, mon reflet m'informe d'une coloration des joues inhabituelles, elles sont rosées. Qu'est-ce qui m'arrive ? J'ai l'impression d'étouffer dans cette chemise. J'enlève ma cravate, je me permets de déboutonner les deux premier boutons et je remonte mes manches.

Je reviens assez rapidement vers le client et espère de tout coeur qu'il parte bientôt. Ce n'est pas mon genre d'être malade mais, est-ce que j'aurais pris froid ? Je n'arrive pas à le savoir, mon cerveau fonctionne au ralentit.

copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of The field

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Lun 28 Sep - 18:48


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

J'étais suis fier de moi. La tête qu'il faisait suite à ma proposition de tout acheter valait tout l'or du monde. Il ne devait pas s'y attendre du tout. J'étais peut être pas un mec en costard mais j'avais un emploi, et un salaire assez décent pour me permettre des extrémités. Surtout que le loyer au Champs n’était pas très élevé. Je m'en fichais de savoir si mon voisin de droite était un dealer et celui d'en face un drogué. Tant qu'on me fichais la paix.
Je sentais qu'il hésitait, vu le temps qu'il mettais à aller scanner tous les produits. Je ne reculerai pas, ce n'était pas mon style. Quand je m'engageais dans un truc je le faisait, la plupart du temps. Pendant qu'il était occupé à vider le carton, je l'observais. Ses joues étaient rouges alors que il ne faisait pas si chaud que ça dans la librairie. Ou bien était ce autre chose...? Monsieur Jack aurait il retrouvé son envie ? Etait ce une simple image qui l'avait mit dans cet ou bien avais je réussi cet exploit. Je n'avais pas cherché à savoir si il était hétéro, gay ou bi. J'étais là pour acheter du divertissement - tout en me divertissant.
Il finit par me lâcher le prix. Je pensais que j'allai devoir dépenser plus.

- Sur et certains

Je sortais mon portefeuille tout en rajoutant.

- Mais si je me retrouve sans un sou je viendrai toquer à la porte de votre maison

Je crois qu'il était encore plus rouge que tout à l'heure. Il s'excusa et me laissa à nouveau seul. Décidément, c'était sa marque de fabrique. Je soupirai, m'appuyant contre le meuble en attendant que le libraire revienne. Il finit par réapparaître, débarrassé de sa cravate, les deux premiers boutons de sa chemise envolé et les manches retroussées. Il aurait dû se mettre à poil ça aurait été plus rapide. Enfin, ça aurait été sans doute gênant pour lui de s'apercevoir d'une certaine chose proéminente...
Je lui tendis ma carte bleue avec un sourire en coin.

- L'envie ne vous manquait pas finalement

Je lui donnais envie, premier pas vers un péché, je me demandais à quelle vitesse serait le prochain. Il avait pas l'habitude d'y mettre les pieds vu ses réactions contrairement à moi. Le contraire de soi était ce qu'il y avait de plus attirant.


copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Lun 28 Sep - 23:24


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

Et bien, il semble y tenir.

Je dois m'avouer très étonné de son choix d'acheter tout cela. Peut-être a-t-il un métier qui paie bien, ou alors, peut-être est-il l'héritier d'une bonne fortune. Cela ne saurait me surprendre. Il n'a vraiment pas l'air de quelqu'un qui travaille.

La chaleur ne semble vraiment pas vouloir quitter mon corps et je repense à ce qu'il m'a dit avant que je ne m'absente. Il viendrait chez moi ? Non, je crois que je ne suis pas en état de réfléchir. J'ai vraiment trop chaud et cette maudite tête n'arrête pas de tourner.
Lui, chez moi.
Lui.

Je ferme les yeux une petite seconde. Que m'arrive-t-il donc ! Ce corps, ces pensées. Je n'ai pas l'impression qu'elles m'appartiennent ! Mais pourtant... Lui chez moi, cela sonne bien...

Je ne lui ai pas répondu. Que pouvais-je lui répondre ? Je l'ai seulement regardé dans les yeux. Je crois que je me sentais trop mal pour autre chose. Heureusement que maintenant que j'ai bu ce verre d'eau, je me sens mieux. Du moins, c'est ce que je croyais.

Lorsqu'il me tend sa carte, il me dit autre chose. Je ne comprends pas ce qu'il insinue. Je vois bien qu'il tente de me faire comprendre quelque chose mais, rien. Je regarde la commissure de sa lèvre bouger lentement. L'envie... L'envie de quoi donc ? Je prends sa carte et l'insert dans la machine, je type le montant exacte et lui retourne la machine. Alors que je me tourne afin de lui laisser de la discrétion, je lui réponds de manière évasive. Je n'ai pas envie de jouer à la devinette.

- Si vous le dites... Cela doit être vrai alors...

Je remets rapidement toutes les affaires dans la boîte et la ferme avec du gros scotch. Ce ne serait pas professionnel que tout le monde voie le contenu. C'est bon. C'est fini.

- Voilà, je pense que tout est bon. Je vous remercie pour votre achat. Passez une bonne journée Yann... À une prochaine peut-être.

Il devrait s'en aller... Je vais pouvoir me reposer, du moins, je l'espère.

copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of The field

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Jeu 1 Oct - 17:02


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

Il ne semblait pas comprendre mon sous entendue. C'était mignon. Pourtant il ne devait pas avoir vécu seul pendant toute sa vie, il avait quand même beaucoup de charme. Trop longtemps peut être dans sa solitude. Mais je comptais bien la casser et ébranler sa petite vie de libraire. Il était drôle et le voir dans tout ses états m'excitais.
Je tapais mon code de carte sur la machine, souriant à son dos tourné vers moi.

- Tout ce que je dis est vrai

Ou pas. Mais il n'avait pas besoin de le savoir. Dans le cas présent mes paroles étaient véridiques, il suffisait qu'il regarde mieux la forme que prenait son pantalon à une certaine hauteur.
Il remit mes achats dans le carton et eut la bonté de le fermer avec du scotch. Des fois que je le fasse tomber, je pourrai passer pour un gros pervers.

- A une prochaine fois oui c'est certains

Glissais je avec un sourire en coin avant de m'emparer du carton. Il était quand même assez lourd alors j'étais obligé de le porter avec mes deux mains.

- Ça serait sympa de m'ouvrir la porte, j'ai trois jambes mais pas un troisième bras caché

Je ne savais pas si il comprendrait le sous entendu de la troisième jambe mais je trouvais ça drôle. Et si il la comprenait je pourrai aussi m'amuser de sa réaction. Tout en Jack m'amusait en fin de compte.

copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Jeu 1 Oct - 20:04


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

Il doit être très égocentrique pour me répondre de la sorte.

Comme si tout ce qu'il pouvait dire était vrai... Je m'interroge quelques secondes sur la signification d'une telle affirmation mais il m'est momentanément impossible d'en comprendre le sens. Quelles idées ce Yann peut-il avoir derrière la tête.

Il a la certitude que l'on se reverra. Ce n'est pas que dans ses paroles que je le sens mais également dans tout ce qui se dégage de lui. Son attitude, son sourire et sa démarche semble déterminé et je ne comprends pas pour quel raison. Pourquoi donc voudrait-il tant me revoir ? Est-ce parce qu'il pense pouvoir m'arnaquer une fois de plus avec du '' porno '' comme il aime le dire ? Non. S'il revient, il peut être sûr que je refuserais de le livrer, je lui donnerais le nom de mon fournisseur et ainsi pourra-t-il se débrouiller sans mon aide.

Alors qu'il prend le carton et me demande d'ouvrir la porte. Il dit quelque chose d'autre. Quelque chose que j'aurais probablement préféré ne pas entendre et encore moins comprendre. Seulement voilà, le ton humoristique qu'il prend, ainsi que le sous-entendu franchement compréhensible m'empêche de nier. J'ai malheureusement parfaitement compris. Je lui lance un regard sceptique, m'avance vers la porte et la lui ouvre sans une parole. Que suis-je donc censé répondre ? Et pourquoi donc faire une allusion aussi salace ? Est-il tellement désireux de regarder ses DVDs qu'il ne peut s'empêcher de s'y croire déjà ?

- Bonne fin de journée à vous... Enfin, je suppose.

Soudain, alors que je suis derrière la porte en train de la tenir, je comprends tout.

Mon cerveau fonctionne à nouveau normalement, j'aurais préféré que cela n'arrive pas. Je n'ai jamais eu mal à la tête, je n'ai pas eu de coup de chaleur sans raison. Non, j'ai juste une érection. S'il était possible de mourir de honte, nul doute que ma dernière heure serait arrivée. Si avant je me trouvais rouge, maintenant je le suis encore plus. Je détourne le regard et attend qu'il s'en aille. Je ne veux pas réfléchir au pourquoi du comment maintenant. Pour sûr, il l'a remarqué.

Pourquoi est-ce que cela m'est arrivé ? Rien de tel ne s'était produit depuis mon épouse, au grand jamais une érection ne s'était déclarée en pleine journée et à cause d'un client !

Je souhaiterais que cette journée n'ai jamais existé.

copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of The field

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Sam 3 Oct - 18:32


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

Son regard me fait rire. Sceptique. Pourtant ma petite blague était drôle. Il n'avait vraiment pas d'humour ce Jack. Il était trop sérieux dans son costume de libraire. Tant pis, il ne savait pas ce qu'il perdait. Il alla quand même m'ouvrir la porte. En même temps il avait qu'une hâte : que je parte de sa boutique. Si il ne le disait pas, il le pensait tellement fort que c'était la même chose. Il allait donc pas laisser la porte me barrer la route de la sortie.

- Bonne fin de journée, amusez vous bien avec vos magazines

Alors que m'apprêtais à passer devant lui je le voit changer de couleur. Son visage devient plus rouge que tout à l'heure. Et là j'ai compris qu'il a compris ce que j'ai dit en payant mes achats. Je ne peux m'empêcher d'éclater de rire en quittant la boutique. Pour sur que je reviendrai ici, ou bien que j'irai le voir chez lui. Juste pour voir sa tête, juste pour voir ses douces rougeurs sur ses joues. Et parce qu'au final j'étais aussi excité que lui. Seulement j'étais l'expérience et il était novice, difficile de se cacher dans ses moments là.

Je secouais la tête en continuant de rire jusqu'à ma voiture, y déposer le carton à l'intérieur avant de me mettre en route vers mon petit chez moi. La soirée allait être amusante avec toutes ses petites merveilles.

copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   Sam 3 Oct - 19:41


I don't care, I love It
Jack's Antique shop & Library

...


C'en est fini de moi.

De mon amour propre.

Assis dans mon lit, je repense à cette journée, ma foi, si étrange. Je pourrais en rire à présent, si je n'avais pas envie d'en pleurer. Comme quoi, ce n'est pas parce que les années passent que nous pouvons tout savoir. Je me pensais insensible depuis la mort de ma femme. Je pensais que plus jamais rien ne pourrait heurter mon âme. Mes convictions. Qu'elles sont belles mes convictions !

Cet homme m'a changé.

Oui, je ne peux le nier. Au plus profond de moi, je le sais, plus rien ne sera comme avant dans ma vie. L'ancien Jack est mort. Le nouveau m'effraie. Je ne le connais pas. Est-il meilleur, est-il pire ? Cela, seul l'avenir nous le dira.

Quand il est parti, je me suis touché. Quel autre choix avais-je ? L'embarras du moment était plus que suffisant, je ne souhaitais pas avoir un autre client dans cet état. Je n'ai pas pu me le sortir de ma tête, ni pendant, ni après.

Les remords me rongent ce soir.

Pourquoi lui et plus précisément, pourquoi un homme ?

Jamais dans toute ma vie un homme n'a attiré mon regard... Je suis troublé. Je m'égare dans un monde qui n'a jamais été le mien.

Je suis perdu.

FIN.
copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I don't care, I love It ( Jackounet)   


Revenir en haut Aller en bas
 

I don't care, I love It ( Jackounet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The casual vacancy :: Pagford :: Le centre ville :: Commerces :: Jack's Antique shop & Library-
Membre du mois

Jack o'Benrose