AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Pop-corn time • Yann&Sully

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message

avatar

Inhabitants of Pagford

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Pop-corn time • Yann&Sully   Dim 20 Sep - 19:13


POP-CORN TIME
  ft. YANN & SULLY



«  YARVIL TO CASABLANCA »
Cela faisait bien longtemps que Sullivan O’Breaden n’avait pas pris la clef des champs et celle de l’autobus de l’école soit dit en passant et était sorti de Pagford. L’ambiance dans la bourgade commençait à s’épaissir, après la mort de Charles le froid c’était installé malgré l’été brulant qui les avaient enveloppés, et maintenant que ce fameux « fantôme » était apparu il y avait une ambiance bien plu venimeuse qu’habituellement.
Sully n’était pas le genre de personne qui prenait parti dans quoi que ce soit, mais plus cette historie grossissait plus il avait envie de secouer tous ses bourgeois persuadé d’avoir la science infuse et de les coller aux vitrines de leurs petites boutiques bien proprettes leurs faisant cracher tout haut ce qu’ils marmonnaient tout bas en permanence. L’irlandais était quelqu’un de franc, pas forcément sympa mais au moins il était franc et il ne supportait plus les messes basses des habitants de la petite ville anglaise.
Profitant du début de soirée calme, il avait pris congé de l’établissement dans lequel il officiait et était parti sur la route, la radio à fond crachant une musique electro qu’il n’appréciait pas plus que cela mais dont le rythme soutenu lui permettait de garder un rythme de conduite lui convenant.
Les lumières de Yarvil se firent plus vivent à mesure qu’il s’approchait, sa main tâtonnât la poche de son pantalon et il sortit un paquet neuf de cigarette et un briquet. Il avait repris depuis quelques semaines déjà ce vice qu’il avait réussi à combattre pendant un peu plus d’un an, mais son manque de nicotine se faisait ressentir sur son humeur ces derniers temps et il avait jugé important de ne pas laisser son tempérament rustre l’emporter en ces temps troubles, il avait donc retrouvé le gout de fumé et de feuille sèche au fond de sa gorge, cela le ramenait plus surement à la réalité qu’un bon coup de poing.
Une latte, une main distraite passée sur sa barbe épaisse et noir qu’il avait laissé pousser sans trop s’en rendre compte. Ca ne dérangeait personne à priori, et puis il c’était coupé les cheveux, pas trop court, Lily aimait les boucles … Lily, cela faisait prêt de 24h qu’il avait réussi à ne pas penser à la belle infirmière, mais voilà qu’elle revenait prendre toute sa place dans ses pensées. Elle n’était plus la même, et lui il avait trop peur pour aller la voir, oui il avait peur d’aborder certains sujets avec elle, peur qu’ils deviennent trop intimes, peur de tous ce qu’elle pouvait représenter pour lui aujourd’hui, car il ne voulait pas de cela, il avait vu ses yeux lorsqu’elle le regardait, mais il ne voulait pas en parler. Il avait tout de même laissé les boucles, pour elle …
Au fond il était peut-être le pire des enfoirés il n’en savait rien, mais il était ce qu’il était et il n’avait jamais réussit à devenir meilleur alors ce n’est pas aujourd’hui que ça allait commencer.
Les ruelles de Yarvil défilaient derrière la vitre baissée de l’auto, Sullivan prit à droite puis à gauche, trouva une place où se garer et s’y engagea. Refermant brusquement la portière du véhicule, fermant à clé la camionnette il se dirigea, tirant les dernières lattes de sa cigarette, vers le cinéma où une petite file d’attente se formait devant la porte pas encore ouverte. Ce soir ils projetaient Casablanca, un classique, d’un romantisme sans nom, et pourtant c’était l’un des films favoris de l’irlandais depuis qu’il était tout jeune.
S’avançant vers la file, Sully sentit ses muscles se relâcher un peu à mesure qu’il se sentait devenir invisible dans cette petite foule de couples et de jeunes filles en fleur passionnées de vieux films et de romans fantastiques qui se trouvaient devant lui en grappe et en groupe. Au moins on ne lui porterait pas la moindre attention, un mec de trente pige qui va au cinéma seul, ça sentait soit le grand frère trop protecteur qui gardait ses distances – ce qu’il aurait pu être – soit le célibataire attendant son heure – ce qu’il avait été, ou était toujours … il ne savait plus vraiment.
Pour le coup quelque soient les spéculations, ils tomberaient tous à côté ce soir. Non Sully avait juste besoin de se retrouver avec un litre et demi de maïs passé au micro-onde et sucré devant une toile où des personnes en noir et blanc allaient évoluer au rythme d’une musique grandiose. Bref il avait besoin de calme.

(c) made by panic!attack


_________________
IRISH COFFEE
I'm not a super hero, and sometimes I feel like I'm just here for save the apparence (⚡️) Sullivan O'Breaden

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of The field

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Pop-corn time • Yann&Sully   Lun 21 Sep - 22:06


POP-CORN TIME
MIAM ♥

Pourquoi est ce que j'avais accepté cette invitation ? Cette question, je me la posais en boucle depuis que j'avais quitté la tranquillité de ma poubelle pour Yarvil. La jeune femme charmante qui m'accompagnait pouvait être une bonne réponse, mais franchement. Casablanca ? Les trucs romantiques ça me faisait dégobiller...Mais qui disait cinéma disait ensuite raccompagner et qui disait raccompagner disait faire notre propre film sous les draps.
Sauf si je mourrais sous les guimauves durant la séance, ce qui était fort plausible. Au pire je pourrais ne pas regarder et faire des attouchements discrets à ma voisine. Ou filer dans les toilettes pendant 1h30. Quoiqu'on pourrait penser que j'étais malade pour mettre autant de temps à revenir.
Finalement, je pourrai plutôt faire demi-tour et me contenter de mon magazine porno préféré qui traînait fièrement sur ma table de nuit.  
C'était trop tard de toute façon pour faire marche arrière, on venait d'arriver dans la ville. On passait de la petite bourgade bien coincé à la grande en même pas une heure. Ca ne valait pas Londres mais c'était toujours mieux que Pagford.

La longue file me donnait le coup final. Je demandais à ma compagnie de ce soir si elle était vraiment CERTAINE de vouloir voir ce film. Je me retenais de rajouter nul à la fin, pour ne pas la froisser. Et damned, elle y tenait à ce film. C'était son préféré. J'avais vraiment pas tiré la bonne pioche avec celle là. J'aurai du sortir avec une boxeuse. Elle m'entraîna dans la file d'attente et je soupirai. Pour m'occuper je regardai chaque personne, et sembla reconnaître au loin une tignasse familière. OH MON SAUVEUR.

- Attend moi là

Je la laissai sans même lui expliquer ce que j'allai faire, elle était pas ma mère après tout. Je poussai les gens de mon chemin sans aucune once de pitié, prenant garde tout de même à ne pas écraser des pieds. Parce que je savais que ça faisait mal de ne plus pouvoir marcher. J'arrivais jusqu'à cette fameuse tignasse et il s'agissait bien de mon pote Sully.

- Hey mec !

Je ne voyais pas de Lily-Jo autour. Du coup j'avais peur de comprendre ce qu'il faisait là, et l'estime que j'avais envers lui se mit à descendre d'un cran. Ou alors il était devenue masochiste. Le désir ça pouvait vous retourner le cerveau.

- Qu'est ce que tu fais ici tout seul ?

Je l'étais aussi présentement, et j'aurai préféré l'être réellement. Avec de la chance peut être qu'il n'y aura plus assez de tickets.


copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Pop-corn time • Yann&Sully   Lun 28 Sep - 17:09


POP-CORN TIME
  ft. YANN & SULLY



«  YARVIL TO CASABLANCA »
Les petits groupes grossissaient doucement prêt du cinéma, Sully sorti une autre cigarette et la coinça entre ses lèvres mutines. Il ne savait pas trop quoi penser de cette nouvelle manie adolescente d’aller voir les films en petit groupe, piaillant et commentant le moindre détail, la moindre interaction, la moindre prise de vue avant même que le film ne commence, ou bien encore les relations entre les acteurs lorsque le tournage eut lieu, comme si simplement profiter d’un film ne suffisait plus, comme si il fallait aller toujours plus loin. L’irlandais ne comprenais pas où était le plaisir dans tout cela.
Il était en pause, et pourtant ses pensées allaient irrémédiablement vers Sweetlove House, vers les gamins, vers l’équipe, vers les Statton, vers Lily-Jo, ses pensées le prenaient tellement à la gorge qu’il crut un instant que Yann était en train de traverser la file afin de le rejoindre. Il posait sur lui un regard perçant, attendant que l’illusion ne se dissipe, mais ce ne fut pas le cas, non c’était bel et bien Yann Matrevis, son ami, le prof de sport aux réactions parfois un peu vive et au charme certain qui venait à sa rencontre avec vivacité,  comme si il fuyait quelqu’un ou quelque chose, étrange venant de rien.
Yann s’avançât vers Sully, qui tenait toujours sa clope pas encore allumée entre ses dents. Un sourire déforma le visage quelque peu animal de l’éducateur tandis qu’il comprenait que non ce soir il n’était finalement pas seul avec sa morosité, ce qui n’était pas plus mal au fond, car il n’aimait pas trop se torturer l’esprit, malheureusement pour lui depuis la mort de Charles il ne contrôlait pas très bien cet état de fait.

« Salut mec ! »

Ce qu’il faisait là ? Yann attendait-il la vérité ou était-ce une question rhétorique ? Sully n’avait jamais été bon aux petits jeux de devinettes, lui qui prenait tout au premier degrés la plus part du temps, il se retrouvait face à un véritable dilemme, car que viens-t-on faire devant un cinéma un soir de diffusion à part allez au dis cinéma justement.
Les yeux d’un noir profond de l’éducateur scrutèrent un instant son ami avant de se pencher légèrement sur le côté, son regard scrutant la foule. Une joli demoiselle ne quittait pas Yann des yeux, visiblement embarrassée de se retrouver seule, mais aussi particulièrement intriguée par le duo que formaient les deux jeunes hommes. Ces genre de regards Sullivan les connaissaient bien, ils étaient monnaies courante lorsque les deux amis sortaient ensemble au pub, ou même au sein du château où ils officiaient, mais enfin-là n’était pas la question, pour Yann abandonnait-il soudain sa cavalière d’un soir pour venir le voir lui … il avait du mal à comprendre.

« Et toi qu’est-ce que tu viens faire avec ton vieux pote alors qu’il y a un joli brin de fille qui t’attends là-bas ? Ne me dit pas que tu es tombé dans une embuscade et que je dois jouer les Robin des Bois … »

L’humour de l’irlandais avait toujours été particulier, très peu de personne ne pouvait comprendre ses remarques dites sur le ton le plus enfantin du monde, et pourtant si direct, ce n’était pas méchant envers Yann, mais enfin Sullivan n’avait pas l’intention de tenir la chandelle entre ses deux-là, il avait bien d’autres chats à fouetter, et la perspective de tenir le pop-corn pendant que deux autres personnes se bécotaient à côté de lui cela ne l’enchantait guerre.
Passant une main distraite dans ses bouclettes brunes, l’éducateur attrapa son briquet dans la poche de son jean et alluma sa clope avec nonchalance, tandis qu’il s’affalait doucement sur le muret à côté de lui, lançant un regard amusé et un poil provocateur à Yann.
Depuis le temps qu’ils se côtoyaient ces deux-là, il y avait peu de choses que l’un ne savait pas sur l’autre, bien qu’ils sachent garder leur jardin secret. Oui Yann devait se demander pourquoi Sully était seul, après tout l’ancien sportif avait bien du remarquer que l’irlandais avait passé plus d’une nuit avec la jolie infirmière du château, mais beaucoup de personnes se méprenaient sur la teneur de la relation entre eux deux, ils n’étaient pas en couple, et Yann devait certainement assez bien connaître Sullivan à présent pour savoir qu’il n’avait pas l’intention de se mettre un boulet à la cheville tout de suite, après tout l’irlandais rêvait encore de s’échapper ailleurs, bien qu’il commençait sérieusement à apprécier la petite ville de Pagford à mesure que le temps passait.
La porte du cinéma s’ouvrit laissant s’engouffrer les jeunes gens venus acheté un ticket pour la séance, et la place se fit autour d’eux. La lumière du hall s’alluma et Sullivan observa un instant la bousculade qui se faisait au portique. Il attendrait avant de rentrer, il avait suffisamment à jouer des coudes tout au long de l’année dans son boulot pour ne pas avoir envie de se précipiter maintenant dans la cohue. Non il finirait sa clope tranquillement, du moins si la nouvelle conquête de Yann allait laisser faire.

(c) made by panic!attack


_________________
IRISH COFFEE
I'm not a super hero, and sometimes I feel like I'm just here for save the apparence (⚡️) Sullivan O'Breaden

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of The field

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Pop-corn time • Yann&Sully   Mer 30 Sep - 18:00


POP-CORN TIME
MIAM ♥

Pourquoi est ce qu'il regardait dans la foule ? J'avais pas la tête à venir aussi tout seul au cinéma ? Manifestement non. Oui j'avais abandonné la jeune femme là bas pour venir voir mon pote Sully. Elle pouvait partir même ça m'arrangerait énormément mais non, elle se contentait de nous fixer comme si on allait s'envoler tous les deux dans les airs.
Évidemment Sully ne manquait pas de me faire remarquer qu'il avait vu que j'étais pas seul. Robin des bois hein.

- Ça t'irais pas comme rôle

L'odeur de la cigarette finissait par me donner envie d'en fumer une à mon tour. J'étais professeur de sport mais je fumais, je faisait ce que je voulais. Je sortais le paquet de clope de ma poche et mon briquet afin de m'en griller une.

- J'ai accepté de l'accompagner avant de savoir ce qu'elle voulait aller voir

Toujours, toujours demander avant au risque de le regretter. Maintenant j'étais dans une belle merde et Sully avait pas l'air de vouloir m'aider. C'était comme ça que je prenais sa pique sur le fait de jouer les robins de bois. Même si je voyais pas le rapport avec la situation actuelle.

La cinéma ouvrait enfin les portes, ce qui amenait les gens à se presser comme des sardines afin de rentrer. Je haïssais les bousculades. Il y avait plus d'air à présent autour de nous deux mais malheureusement la jeune femme n'avait pas suivie le mouvement. Elle finit par par bouger pour s'avancer vers nous deux, posant sa main sur mon bras avant de faire un sourire en direction de Sully.

- Bonsoir, je suis Emma

Elle penchait la tête sur le côté, sa chevelure blonde qui tombait sur son épaule. C'était une manie que j'avais remarqué chez elle, de toujours pencher la tête quand elle parlait à un inconnue. Elle était vachement chelou quand même. Comme si ça donnait un autre point de vue.

- C'est Sully, un ami

Elle avait pas besoin d'en savoir plus. Je n'avais pas envie de l'inviter dans le cercle. Elle voulait rentrer et je lui disais de passer devant, j'avais envie de discuter avec mon pote. Elle fit une petite moue, et si c'était pour m'amadouer c'était loupé, avant de m'obéir. Elle était bien élevé, elle écoutait mes ordres.

- Elle est chiante mais elle est bonne au lit, alors je la garde

Expliquais je sans aucune gêne en soufflant la fumée.
copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Pop-corn time • Yann&Sully   Dim 25 Oct - 12:44


POP-CORN TIME
  ft. YANN & SULLY



«  YARVIL TO CASABLANCA »
Les deux hommes avaient le même âge, ils étaient à peu près de la même taille et c’étaient toujours entendu comme larrons en foire mais ils avaient pourtant des philosophies de vies bien différentes et des gouts qui n’était ni à l’un ni à l’autre commun, c’était peut-être ça au fond qui les avaient rassemblés en ce duo improbable qui faisait retourner bien des têtes sur leur passage et fantasmer bien des filles au sein de Sweetlove House.
Yann était avec les femmes ce que Sully n’était pas, séducteur et parfois un peu méchant, l’irlandais avait pour philosophie de ne jamais aller vers une femme si elle ne venait pas vers lui d’abord, et à l’heure actuel il n’allait plus vers personne il fallait le dire, il n’avait pas besoin de rencontrer d’autres personnes, car oui un des points principaux à savoir à propos de Sullivan O’Breaden c’est qu’une fois qu’une place était prise, elle n’était plus à prendre, et le cercle de son entourage était et avait été toujours restreint au stricte minimum, et ce depuis sa plus tendre enfance.
Les deux hommes, cigarettes à la bouche, nuque légèrement courbés, le sourire aux lèvres, se lançant des piques sympathiques, virent d’un coup leur duo devenir trio tandis que la jolie blonde que Yann avait délaissée revenait à l’assaut. Elle avait ce genre de sourire qui se veut séducteur mais qui cache une nana qui attend le prince charmant. Sully la salua d’un signe de tête respectueux mais quelque peu paresseux et lançât un regard à Yann, cherchant à comprendre pourquoi son ami se tapait toujours des nanas à qui il pouvait briser le cœur. Il y avait d’autres moyens de s’amuser après tout, une relation basé uniquement sur le sexe c’était très bien aussi, pas de sorties au ciné, pas de restaurant, quelques bières de temps en temps … la poitrine de Sullivan sembla se contracter soudain autour de son cœur. Non ce n’était pas le moment de penser à ça.
Déjà la poupée barbie repartait, sous le regard peu flatteur de Yann qui se suivit par une réplique cinglante de celui-ci. Sully adorait Yann, mais parfois il ne le comprenait vraiment pas. Ou peut-être que l’irlandais aurait dû plus souvent se regarder dans un miroir.

« Tu sais mec, tu fais ce que tu veux avec elle hein, mais évite encore de briser des cœurs, on peut plus aller au Ploughboy sans croiser une cousine ou une sœur d’une meuf que t’as chopé et laissé tomber comme une merde après … c’est pas super correcte tu crois pas, pense aux potes un peu. »

Sully laissa sa cigarette tomber sur le sol et l’écrasât avec le talon de sa botte. Puis avec un sourire il observât le prof de sport, ce mec aurait pu avoir qui il voulait, il était séduisant, encore bien foutu et il avait ce genre de regard qui plaisait aux nanas, ce genre de regard que Sully aurait pu lui envier si il n’avait pas déjà su que le sien était aux antipodes. Yann passait pour un mec mignon et cool, alors qu’il pouvait se montrer froid et hautain, Sully avait le regard d’un type dur et bourru alors qu’il pouvait se montrer tendre et sympathique, comme quoi, la vie était étrange.

« Elle a l’air mignonne tout de même, pourquoi tu tenterais pas d’être plus sérieux avec celle-ci ? »

Sullivan s’éloignait volontairement du sujet « cinéma », car oui Matrevis semblait ne pas aimer du tout les films à la Casablanca, alors que pour l’irlandais il n’y avait certainement pas mieux pour passer une bonne soirée, mais une fois encore leurs caractères divergeaient, et ces caractères si différents c’était peut-être ce qui les réunissait au fond. Parfois autour d’un ballon, ou d’une table de billard, souvent dans les couloirs de l’établissement où ils officiaient, et encore plus souvent au pub, il était rare de ne pas voir l’un sans l’autre, et pourtant plus on les regardaient de prêt et plus on pouvait se rendre compte que peu de choses au final les rapprochaient, hormis le respect mutuel qu’ils avaient créés l’un pour l’autre,  et ça pour Sully c’était déjà quelque chose d’énorme, car c’était aussi certain dans sa tête, sans Yann dans un premier temps, il ne serait pas resté aussi longtemps dans les parages. Mais pour la première fois depuis sa naissance, il avait trouvé un ami, et il avait fallu qu’il aille se perdre dans un trou comme Pagford pour le trouver.

(c) made by panic!attack


_________________
IRISH COFFEE
I'm not a super hero, and sometimes I feel like I'm just here for save the apparence (⚡️) Sullivan O'Breaden

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of The field

Dossier
CV:
Rps: Disponible
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Pop-corn time • Yann&Sully   Ven 30 Oct - 20:51


POP-CORN TIME
MIAM ♥

Je savais que j'étais pas cool avec mes conquêtes mais c'était pour elles que j'agissais ainsi. Si elles s'attachaient trop à moi la déception serait trop grande, demander donc à mon ex fiancé son avis là dessus. Quand j'étais gosse je n'avais jamais imaginé que je finirai dans un tel personnage, j'avais plutôt la tête remplie de super-héros et de bouquins. Et l'intello était devenue un professeur de sport râleur et un petit salaud à ces heures perdues. Sully c'était pas pareil. Il pouvait paraître froid vu comme ça mais au fond c'était un gros nounours. Moi j'étais le mec avenant mais pas du tout nounours. Un beau duo qui faisait des ravages sur son passage, mais souvent c'était moi qui cassait la porcelaine.
Alors j'aurai pu me sentir vexé par les propos de mon pote mais pas du tout. Cela me fit même rire. C'était pas sympa, parce que Sully était sérieux en disant ça. Pagford était une petite ville alors forcément tout le monde avait plus ou moins de liens.

- Pardon, c'est promis je ferai un effort sur le social

J'étais pas totalement convaincu par cette promesse, mais j'essayerai au moins. Sully était un bon pote alors en tant qu'ami je pouvais bien faire ça pour lui. Lui laisser un peu de place pour remplir sa solitude. Bien qu'il avait déjà trouvé quelqu'un pour ça.

Je laissais tomber ma cigarette et l'écrasait avec ma chaussure avant de lever le regard sur mon interlocuteur. Moi et cette blondasse ? Mon dieu je préférais encore plus la brune de l'autre jour qui passait chaque SECONDE à remettre ses cheveux. J'avais vraiment eu envie d'attraper un ciseau - ou un couteau - et de les lui couper.

- Moi et elle on a aucun point en commun, je vois pas pourquoi je tenterai quelque chose

Suffisait de voir ses goûts cinématographiques. Et en plus elle ne buvait et ne fumait pas. Elle était juste doué au pieu et je m'en contentais. Et elle était jolie, alors franchement je m'en faisais pas pour elle pour me trouver un remplaçant sur des attentes plus longues.

- Et toi, ça avance ? Où tu stagnes encore au même niveau ?

Demandais je innocemment. Mon pauvre Sully devait emmagasiner encore pleins d'xp avant d'atteindre le niveau supérieur.

copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pop-corn time • Yann&Sully   


Revenir en haut Aller en bas
 

Pop-corn time • Yann&Sully

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Los Angeles Clippers Time
» Mahjong Time
» ZELDA The hero of time "le film".
» [ZEN] Time Sieve
» Optic Gun TIME CRISIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The casual vacancy :: Ailleurs :: Yarvil :: Cinéma-
Membre du mois

Jack o'Benrose