AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Mission impossible • Jack & MJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Mission impossible • Jack & MJ   Dim 20 Sep - 19:57


Mary-Jane & Jack
mission impossible
Enfin c’était terminé, la dernière manucure de la journée en la présence de la pire des clientes, Madame Monroe en personne, jamais contente de la couleur, jamais satisfaite de la pose et qui réclamait pourtant toujours MJ afin d’avoir tous le loisir de la critiquer durant son petit labeur. Si la miss Sommerset avait d’abord prit tout cela à cœur, il y avait bien longtemps qu’elle ne faisait que répondre par de mous hochements de tête face aux paroles de celle que tout le monde semblait craindre au sein de Pagford. « Vous êtes proche du petit Hebert n’est-ce pas ? » MJ c’était figé et avait jeté un petit regard coupable vers son sac à main qui se trouvait à ses côtés. Personne ne pouvait savoir et surtout pas Fransesca Monroe, elle qui était si proche de la mère d’Hippolyte avait dû entendre parler de leur lien par cette dernière, et Cathy n’en savait pas plus que les autres après tout … la métisse se contenta de répondre un « nous nous entendons bien depuis longtemps » si froid et si peu professionnel qu’elle sentit sa patronne frémir de l’autre bout de la pièce.
Personne ne savait, et maintenant que MJ fermait à clef la porte de l’institut à la porte d’un rose criard, elle se sentait rassurée de savoir cette journée derrière elle. Depuis le matin même elle avait d’affreux mots de ventres et pire que tous ses cheveux avaient refusés de se coiffer correctement, elle arborait alors une étrange queue de cheval qui partait comme un chignon de cheveux indiscipliné, elle en aurait presque honte de se balader ainsi, mais tant pis après tout il ne lui restait qu’une petite chose à faire et elle pourrait retourner dans le confort duveté de sa couette.
Traversant la ville, serrant son petit sac contre elle, MJ se remémora l’avant-veille lorsqu’elle avait avec la complicité du père d’Hippolyte volé quelque chose dans sa chambre, fort heureusement pour elle MJ s’entendait bien avec le père de son ami, il ne l’a trahirait pas surtout si c’était pour le bien de son fils, mais elle savait aussi que Victorin était capable de tout dire à sa femme, et que tant qu’elle ne poserait pas de question sur la Sommerset elle était sauve mais que si son nom apparaissait lors d’une conversation elle était foutue.
Soupirant profondément tandis qu’elle s’imaginait Hippolyte fou de rage dans sa petite chambre, tournant et retournant toutes ses affaires pendant des heures et des heures, elle s’en voulut de ne pas avoir agis avant, d’avoir laissé presque vingt-quatre heures s’écouler avant de prendre la décision qu’elle était en train de prendre. Elle devait ça Hippolyte, ils se devaient bien ça l’un à l’autre depuis le temps qu’ils se connaissaient et depuis …
Les pensées de la demoiselle cessèrent de courir en tous sens lorsqu’elle arrivât aux abords de la librairie/antiquaire de « Monsieur Jack » comme elle aimait l’appeler.
Poussa la porte vitrée qui diffusa un tintement de clochette légèrement rouillée, elle passa sa tête hirsute à l’intérieur, observant un instant l’endroit toujours aussi calme. Habituellement MJ n’aimait pas le calme, mais aujourd’hui elle était bien heureuse d’être la seule cliente à cette heure.

« MONSIEUR JACK ! » cria t’elle tandis qu’elle refermait la porte derrière elle. Prenant soin de bien verrouillée la poignée afin qu’elle ne se rouvre pas.

« C’est MJ ! Je suis désolé pour l’heure tardive... »

La voix presque plaintive d’MJ résonnait en éco sur les murs couverts de livres et de bibelots de l’accueillante librairie. Habituellement MJ venait ici pour fouiner, cherchant des choses que personne n’aurait idée de chercher, parlant d’auteurs quasi inconnu simplement pour tester la marchandise de son Monsieur Jack, car elle pouvait lire quasiment tous ce qu’elle voulait et gratuitement à la librairie ou travaillait Hippolyte car il l’a cachait sous le bureau lors de ses heures de travail. Mais aujourd’hui elle avait un grand service à demander à Monsieur Jack, un service que pour une fois elle rémunérerait, quelque chose qu’elle ne pouvait demander à personne d’autre. Car oui si il y avait bien une personne capable de l’aider à l’heure qu’il était c’était Dixon Potter, mais Dixon et elle c’était fini, elle ne voulait plus le revoir, et certainement pas pour demander ce service-là, car il poserait des questions, questions désobligeantes auxquels elle n’aurait pas envie de répondre, non seulement Monsieur Jack pouvait lui sauver la mise sur ce coup elle en était intimement persuadée et elle ne partirait pas du magasin tant qu’elle ne s’en serait pas assurées.


good vibes.

_________________

Les femmes ont à leur disposition deux armes terribles, les fards et les larmes, heureusement pour les hommes elles ne peuvent pas s'en servir en même temps. MM
SI TU ME FUIS JE TE SUIS ! © PUMPKIN.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Mission impossible • Jack & MJ   Jeu 24 Sep - 14:26


• mission impossible •
Jack's Antique shop & Library


Cet après-midi, je bois.

C'est un fait tellement atypique que moi-même, je n'en reviens pas. En même temps, ce n'est qu'une toute petite bière. Mais cela n'est pas dans mes habitudes, tellement pas que je me demande la cause de ceci.

À vrai dire, je n'ai pas besoin de trop réfléchir. Je la connais, la raison mais il m'en coûte de l'avouer, même à moi. C'est à cause de lui, ce client qui est venu l'autre jour ! J'y pense encore. Je dois admettre m'être emporté mais malgré tout, je ne saisis pas pourquoi il est encore dans ma tête.

Qu'il a pu être agaçant ! Avec ces aires supérieur... Yann...  

Yann.

Il suffit ! À présent, je m'énerve tout seul contre ce souvenir... Cela ne va pas du tout, il faut que je pense impérativement à autre chose !

« MONSIEUR JACK ! »

Je sursaute dans ma chaise et renverse un peu de bière par terre. À cet instant, je réalise l'état dans lequel je suis. Je suis pitoyable. En proie à des émotions que je ne comprends pas, que je ne comprends plus.

Que je ne veux plus comprendre...

Mary-Jane... Il n'y a qu'elle pour s'adresser à moi de la sorte.

« C’est MJ ! Je suis désolée pour l’heure tardive... »

Je soupire et m'accroupis pour nettoyer le sol avant que des dégâts trop important soit fait. Qu'elle attende un peu cette chère MJ. Désolée, désolée, je ne la crois pas tant... Ce n'est pas comme si c'était la première fois qu'elle venait le soir !

Mary-Jane, une tempête que cette jeune fille ! Elle vient assez fréquemment dans ma boutique, plus pour me faire de l'humour qu'autre chose. À mon souvenir, elle n'a que très rarement acheté quelque chose. Pour autant, elle veut tout vérifié. Je dois dire que cela me rend sceptique mais ainsi va la vie. Le client est roi.

Quelques minutes plus tard, je m'annonce et arrive dans l'avant de la boutique. Elle semble anxieuse. Cela ne doit être une bonne semaine pour personne...

- Que puis-je pour vous très chère ?

copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Mission impossible • Jack & MJ   Mer 7 Oct - 10:41


Mary-Jane & Jack
mission impossible
MJ faisait partie de ces gens qu’on regardait avec tendresse mais que l’on appréhendait toujours un peu, et c’était vrai qu’elle n’avait pas toujours été des plus facile avec Monsieur Jack, elle aimait beaucoup sa boutique et c’était certainement pourquoi elle venait souvent y fourrer le nez. A vrai dire MJ aimait particulièrement les endroits intimistes comme celui-ci, et elle avait toujours cherché des endroits ou se cacher à la vue des autres personnes de la ville, un endroit comme la boutique de O’Benrose ou l’infirmerie de Sweetlove House. Cela lui faisait du bien, elle se sentait dans un autre monde, elle avait alors une autre vie, et c’était bien mieux ainsi, mais depuis qu’elle avait trouvé son petit boulot d’esthéticienne, elle prenait beaucoup moins de temps pour elle. C’est ainsi qu’alors que le visage allongé de l’antiquaire apparut à ses yeux elle ne put s’empêcher de lui sourire de toutes ses dents, comme lorsqu’on retrouve un vieil ami après des années, et malgré la douleur qui lui tiraillait les tripes, elle était contente de le revoir, lui et sa voix si particulière qui l’accueillait dans son antre.

« Excusez-moi il est tard mais j’aurai besoin de votre aide, du moins si vous le pouvez Monsieur Jack. »

La métisse s’avançât dans la pièce en direction de l’homme tout en ouvrant sa besace en cuire jaune, il y avait là-dedans un fatras indescriptible, mais chacun savait que la jeune Sommerset n’était pas du genre à adorer le rangement, néanmoins un objet bien particulier dépassait du reste des affaires, rectangulaire et assez volumineux. Elle prit l’objet à deux mains et le présenta à Jack avec un air penné sur le visage, ce genre d’air de culpabilité qu’un enfant de cinq ans affiche après avoir fait une grosse bêtise et sachant pertinemment qu’il va avoir une punition.

« Il s’agit de la radio d’Hyppolite, c’est un vieux modèle il me semble bien, des années 70, l’un des premiers portable … il y tient beaucoup, mais il l’a cassé et je sais que ça lui fait beaucoup de peine, vous pouvez faire quelque chose ? »

MJ releva les yeux vers Jack, ses paupières étaient humides, mais ce n’était pas à cause de la radio, son estomac continuait atrocement de la faire souffrir et elle sentit qu’elle ne tiendrait pas plus longtemps ainsi debout. Ses jambes vacillèrent tandis qu’elle posait délicatement l’objet sur le présentoir de Jack, se soutenant du plat des mains à son tour, et respirant profondément. Elle qui ne tombait jamais malade elle ne savait pas ce qui se passait, mais sa tête recommençait à tourner et des spasmes horribles lui tiraillaient le ventre. Elle avait envie de vomir.

« Excusez-moi … vous avez des toilettes ? »

Son teint avait pali, elle se sentait nauséeuse et faible tout d’un coup. Elle laissa tomber son sac par terre et palpa son front pour y déceler une montée de température, mais rien, son corps n’indiquait aucun facteur de mal extérieur, c’était à l’intérieur que tout bougeait, que tout ce chamboulait, et c’était étrangement effrayant de se dire qu’elle était aussi faible, aussi fragile alors qu’elle était venu ici pour porter secours à son Hippolyte, elle ne s’attendait pas à être aussi en détresse, quel super héroïne pitoyable faisait-elle.



good vibes.

_________________

Les femmes ont à leur disposition deux armes terribles, les fards et les larmes, heureusement pour les hommes elles ne peuvent pas s'en servir en même temps. MM
SI TU ME FUIS JE TE SUIS ! © PUMPKIN.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Mission impossible • Jack & MJ   Mer 7 Oct - 11:26


• mission impossible •
Jack's Antique shop & Library


Ce qu'elle me dit ne me rassure guère.

Elle semble en proie à un mal être assez impressionnant, tant physiquement que psychologiquement. Il serait inhumain de ma part de refuser de lui venir en aide et cela même si ce n'est pas une personne qui m'est très proche. Quoi que... À bien y réfléchir, c'est pour l'heure la personne que je cotoie semblant le plus être une amie. Ma vie sociale n'est vraiment pas des plus génial. J'en suis presque à la remercier intérieurement de venir m'embêter car, grâce à elle, j'arrive à mettre de côté l'affaire Yann pour le moment. Je lui souris tant bien que mal en retours et acquiesce de manière professionnel.

- Il n'y a pas de mal, qu'est-ce qui requière donc mon attention ?

Elle s'approche de moi et cherche dans son sac quelque chose. Cela attise ma curiosité. Une grosse boîte, il n'en faut pas plus pour que je sache à peu près à quoi m'attendre. Il s'agit donc d'une radio, je me demande comment diable a-t-elle pu le faire entrer dans son sac ! Les femmes et leurs mystères m'étonneront toujours. Son air coupable fit lever une comissure de mes lèvres, je peine à ne pas sourire franchement devant cette situation. Cela ne m'étonnerait qu'à moitier d'apprendre que la coupable, c'est elle plutôt qu'Hyppolite. Elle semble au moins s'être bien renseigné sur l'appareille, ce qui est déjà un bon début.

- Je pense pouvoir être capable de faire quelque chose... Cela ne sera pas gratuit bien évidement. Si mes compétences ne sont pas assez bonnes, j'ai dans mes connaissances quelqu'un qui saura le réparer sans peine. Est-ce que cela ira comme ça pour vous ?

Alors que j'observe de plus près l'appareille, je remarque que Mary-Jane est silencieuse. Je tourne la tête vers elle et j'ai l'impression que d'un instant à l'autre, elle va s'évanouir. Il ne manquerait plus que ça ! Ses bras entourent son ventre et elle ne semble vraiment pas en état de faire quoi que ce soit. Juste au moment ou j'allais lui demander de s'asseoir, elle prend la parole pour me demander si elle peut aller au toilette. Son sac tombe par terre et il n'en faut pas plus pour que je comprenne que c'est là une urgence pour la demoiselle. Je m'approche d'elle et la soutient doucement par le bras afin de la mener au toilette qui se situe dans l'arrière boutique. Je ne suis absolument pas quelqu'un de tactile mais, il faut admettre qu'en de telles situations, je n'en ai cure. Ce n'est certainement pas parce que j'ai l'air froid que je ne vais pas aider la personne en besoin.

Je retourne vers le devant de la boutique et ramasse les objets tombés du sac. Je le remets à l'intérieur sans m'attarder dessus, les secrets de femmes le resteront. Je pose le sac sur présentoire et m'en vais faire un thé pour Mary-Jane. Heureusement que je possède une bouilloir ici, c'est toujours pratique. Je mets l'eau à chauffer et patiente tranquillement.

copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Mission impossible • Jack & MJ   Mar 20 Oct - 21:52


Mary-Jane & Jack
mission impossible
De la lave en fusion, pire, du coca et un mentos, voilà ce qui devait se trouver dans l’estomac d’MJ à l’heure actuelle. La métisse n’en pouvait plus, et tout en essayant de respecter un minimum l’endroit où elle se trouvait tandis que Mr Jack lui montrait les toilettes, elle ne put s’empêcher de courir vers les lunettes où elle se pencha, ses épais cheveux sales et beaucoup plus ternes qu’à son habitude lui tombant sur les joues. Il s’en était fallu de peu, elle vomit son déjeuner et même un peu plus tandis que les contractions de son estomac lui faisait vivre le martyre. Elle qui n’était jamais malade, elle toujours débordante de vie, voilà qu’à présent c’était la cuvette qui était sur le point de déborder, elle tira la chasse une fois, et attendit que la bile remonte encore. Des larmes de dégout et de douleur perlèrent au coin de ses yeux, et elle ne put réprimer un petit pleurnichement tandis qu’elle passait ses mains sur son front, elle n’avait pas de fièvre mais elle avait tout de même le tournis, certainement à cause de cette remonter peu ragoutante de son estomac. Elle avait envie de courir rentrer chez elle et de se mettre sous sa couette en pilou-pilou une bonne tasse de chocolat chaud à la guimauve dans la main. Une nouvelle remontée la fit encore vomir mais beaucoup moins forte et douloureuse que la précédente. Après avoir de nouveau tiré la chasse d’eau elle se releva, approchant du lavabo pour se nettoyer les mains et faire un léger bain de bouche afin de ne pas empester. MJ se regarda dans le miroir, elle avait les traits tirés, et pourtant rien ne semblait l’accabler, pas de cernes, pas de rides, sa peau était aussi caféinée qu’à son habitude, mais quelque chose n’allait pas. Inconsciemment elle posa sa main sur son ventre et le massa doucement. Elle avait certainement mangé quelque chose d’avarié, elle n’avait pourtant pas le souvenir d’avoir plus abusé des chips qu’à son habitude. Quelque chose clochait chez elle mais elle ne comprenait pas quoi.
Après un dernier regard au miroir et s’être tirée la langue de par le reflet, elle retourna dans la boutique, sa démarche sautillante remplacée par une sorte de version zombie claudicante.
La Sommerset lança un petit sourire au gérant qui venait de lui porter secours et soutient, remarquant que son sac était rangé, elle ne put s’empêcher de pleurer, les larmes coulant le long de ses joues sans qu’elle ne puisse rien y faire.

« Je suis désolé, vraiment désolé, pardon … »

Elle attrapât son sac et posa son regard sur la radio. Mary-Jane savait bien qu’elle faisait tous le temps tout de travers, habituellement cela ne lui posait pas de problèmes, mais aujourd’hui elle avait un mauvais pressentiment comme si c’était une fois de trop, comme si aujourd’hui tout avait changé. MJ prit la radio entre ses mains et se souvint soudain de ce qu’avait dit Jack et elle fut prise de panique.

« Vous connaissez des gens capables ? Pas Dixon Potter ? S’il vous plait pas Dixon, je sais qu’il sait tout réparer mais pas lui, il ne faut pas que ça soit lui … vous savez Mr Jack, on était ensemble, mais c’était avant, je ne veux plus rien avoir à faire avec lui … »

Ses paroles sortaient de sa bouche en flot continu, simplement interrompus par ses reniflements. Elle chercha dans son sac blindé un mouchoir mais ne trouva rien qui pouvait aider son pauvre nez.

« Peut-être que vous ne connaissez même pas Dixon. C’est pas un mauvais garçon, enfin pas tous le temps, c’est juste que je suis passé à autre chose, et puis cette radio appartient à Hyppolite, et Hyppolite il est important pour moi … »

Les pensées et les paroles de la jeune femme s’entremêlait, elle avait encore mal au ventre, elle n’arrivait plus à mettre de l’ordre dans son corps qui lui faisait défaut, ni dans ses réflexions qui sortaient d’elle de manière peu dégrossies et abruptes.

« Mince mais où est ce que j’ai mis ce foutu paquet de mouchoir ! »




good vibes.

_________________

Les femmes ont à leur disposition deux armes terribles, les fards et les larmes, heureusement pour les hommes elles ne peuvent pas s'en servir en même temps. MM
SI TU ME FUIS JE TE SUIS ! © PUMPKIN.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Inhabitants of Pagford
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Mission impossible • Jack & MJ   Mar 27 Oct - 22:27


• mission impossible •
Jack's Antique shop & Library


Je regarde Mary-Jane entre larme et sourire.

Je ne sais guère comment agir devant son comportement qui frôle l'hystérie. Aussi ai-je envie de lui proposer un siège mais elle ne m'en laisse pas le temps. Elle s'excuse et l'instant d'après elle s'empare de la radio en étant prise de panique. Je la regarde gesticuler dans tous les sens et s'exprimer d'une voix agitée. Soudain, c'en est trop. Trop pour moi et surtout, trop pour elle. Je pousse un soupir et élève la voix devant elle. Je n'ai pas le choix et je sais que cela peut faire peur mais s'il faut ça pour qu'elle se calme, je ne vais pas m'en priver.

- MARY-JANE SOMMERSET !

Je me sens désolé pour elle. Je n'aime pas me montrer imposant mais il le fallait. Je lui tends un mouchoir en papier que j'ai sortis au préalable de ma poche et lui souris. J'effectue tous mes mouvements avec tranquillité afin de lui montrer que je ne suis pas fâché.

- Cela suffit. Il faut que vous vous calmiez ma chère. Respirer tranquillement un instant.

Je m'absente un instant pour aller chercher le thé préparé plus tôt. Il est pour les maux de ventre. Je reviens vers elle et l'observe un instant, elle semble vraiment aller mal. Je lui propose un siège afin qu'elle puisse se reposer et lui donne le thé.

- Pour répondre à votre question, non, ce n'est pas ce Dixon Potter. En effet, je ne le connais pas plus que de vue. Tranquillisez-vous un instant. Buvez ce thé maintenant.

Je lui reprends la radio sans même lui demander la permission. Elle n'est pas en état de quoi que ce soit et semble complètement paniqué. C'est la première fois que je la vois comme ça, pourtant je l'ai vu bien des fois dans des stresses plus intense que cela. Je m'interroge un instant sur le pourquoi et tout d'un coup, j'ai un doute. Se pourrait-il que... ?

Non...

Si peut-être ? C'est une jeune femme en pleine fleur de l'âge qui semble avoir quelques contactes intime avec cet Hyppolite. Je monte peut-être vite en conclusion mais vu l'état dans lequel elle est mentalement et physiquement, c'est une possibilité.

- Je m'excuse de manquer d'indiscretion mais... Seriez-vous enceinte ?

Ces symptômes, ces crises, je les connais malheureusement... Et ils sont assez proche de ce que j'ai pu voir chez une femme enceinte. Je la regarde droit dans les yeux et attend une réponse de sa part. Si elle ne va pas mieux d'ici quelques minutes, je me verrai dans l'obligation de la ramener chez elle. Ma voiture est chez moi, je ne viens pas avec au travail vu que je n'habite pas loin, mais si elle m'attend je pourrais aller la chercher pour la ramener chez elle.

Cela peut sembler bête mais l'espace d'un instant, je tente de l'imaginer mère.

Nul doute qu'elle serait une bonne mère à mes yeux. Un peu perdu au début bien sûr mais elle me rappelle ma défunte femme par certain côté. Je souris doucement, oui, elle ferait une bonne mère.

copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mission impossible • Jack & MJ   


Revenir en haut Aller en bas
 

Mission impossible • Jack & MJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The casual vacancy :: Pagford :: Le centre ville :: Commerces :: Jack's Antique shop & Library-
Membre du mois

Jack o'Benrose